Back to top

Le thEâtre pOpulaire et la Ligue de l'enseignement


Le théâtre est lié à un public et à l'écoute de ce public, variant selon les époques. La notion de théâtre populaire existe depuis l'antiquité : Epidaure et les grands tragiques grecs, les Mystères, le Siècle d'or espagnol, Shakespeare, la Commedia dell'Arte...
 

La création du Théâtre du Peuple de Bussang développera cette idée de théâtre populaire contemporain.  En effet, en 1895, après une première tentative réussie en 1892, Maurice Pottecher quitte le milieu artistique et littéraire parisien dans lequel il avait débuté sa carrière d’homme de lettres pour revenir dans son village natal. Tout à la fois auteur, metteur en scène, acteur et chef de troupe, il entend alors proposer un théâtre « par l’art, pour l’humanité », devise aujourd’hui encore inscrite au fronton du Théâtre du Peuple. Il s’agit d’inventer un théâtre qui, loin de Paris, pourrait renouveler l’art de son temps, tout en s’adressant au plus grand nombre. Fort d’un immédiat rayonnement national et international, le Théâtre du Peuple devient une « ruche » à l’arrivée de l’été pour proposer, chaque année, des spectacles du répertoire pottecherien.

Viendront ensuite Firmin Gémier et le premier Théâtre National Populaire (TNP) , une institution théâtrale fondée en 1920 à Paris. Puis beaucoup d'autres, J. Copeau, les Comédiens Routiers, Romain Rolland, Charles Dullin... 

Après la guerre 39-45, la grande décentralisation voulue par Jeanne Laurent, avec les Centres Dramatiques Nationaux de J. Dasté, H. Gignoux, M. Sarrazin... et les Festivals (cf article sur Avignon), A. Mnouchkine... Pour beaucoup, c'est Jean Vilar et le TNP qui suscitent un vif intérêt dans les  mouvements d'éducation populaire.

La Ligue de l'enseignement, grâce à sa section UFOLEA, avec Elie Ferrier, Pierre Boyries et les  animateurs locaux, participe à cette rénovation. Il y avait fort à faire pour accompagner ce bouleversement dans le choix du répertoire, la décoration, la pratique des comédiens amateurs. Elle  organise des stages de formation, des rencontres, des publications... Les stages de réalisation sont  plus ambitieux : choix d'une pièce, distribution, mise en scène, techniques corporelles et vocales, jeu des comédiens amateurs, costumes, éclairage... pour aboutir à une représentation publique. A titre d'exemple : « Maître Puntilla et son valet Matti » de B.Brecht, à Saint-Siméon de Bressieux. Les  initiatives locales furent nombreuses et transformèrent en profondeur les pratiques de la plupart des 
amateurs. La Fédération de Paris, outre la prise d'abonnements au TNP et les stages a créé avec  UFOLEA SPECTACLES une collectivité importante de spectateurs pour amener un public nouveau.
Le théâtre populaire de J. Vilar laissera un vaste héritage, aujourd'hui en partie appliqué : l'importance accordée au public et à la qualité de son accueil, la gratuité des services, les entretiens,  la publication des textes joués, le respect des horaires, le choix d'un répertoire de qualité...

Michel BOURGUIGNON

Les autrEs récits autour de la Culture

  • La Ligue de l'enseignement à Avignon

    « Avignon, une idée de poète » disait Jean Vilar. 

    en savoir plus
  • La Ligue de l'enseignement et les arts et traditions populaires

    Par ses activités, la Ligue de l’enseignement a été d’emblée porteuse de la culture républicaine. Contrairement à une idée reçue... EN SAVOIR+

    en savoir plus
  • Petite histoire du bibliobus dans l'Aude

    Avant d’être le président fondateur de la Ligue de l’enseignement, Jean Macé est un  pionnier de la lecture publique. Dès... EN SAVOIR+

    en savoir plus
  • La Ligue de l'enseignement et la pluralité culturelle

    Vaste mouvement d’éducation populaire la Ligue de l’enseignement fut au cœur de la transmission de la culture républicaine.... EN SAVOIR+

    en savoir plus
  • Côté Cour, scène nomade en Bourgogne-Franche-Comté

     Côté Cour est né à la fin des années 80, dans l’élan donné par le centre confédéral à l’essor des réseaux de diffusion du... EN SAVOIR+

    en savoir plus
  • Spectacles en recommandé : des artistes avec la Ligue de l'enseignement

    Spectacles en recommandé a 35 ans. Retour sur un évènement qui a pris de l'ampleur au fur et à mesure dans le milieu du spectacle... EN SAVOIR+

    en savoir plus
  • Demain en France, chantier d'expressions

    Le projet Demain en France, chantier d'expressions est une opération nationale qui a été lancée en 2006 afin de prolonger et d’... EN SAVOIR+

    en savoir plus
  • « Jouons la carte de la fraternité »

    Chaque année, la Ligue de l’enseignement anime « Jouons la carte de la fraternité », une opération de sensibilisation... EN SAVOIR+

    en savoir plus
  • Le théâtre Récamier : 110 ans de bons et loyaux services

    Depuis 1909 le "théâtre Récamier" a fait couler beaucoup d'encres et a accueilli plusieurs formes de spectacles. Aujourd'hui en... EN SAVOIR+

    en savoir plus