Back to top

Abandon du Spulen (service public unifié et laïque de l'Education nationale) (1984)

Ce projet, retiré face aux manifestions massives en faveur de l'enseignement privé, représente une forte désillusion pour la Ligue de l'enseignement et un point de rupture historique : éclatement de l'Etat enseignant en divers ministères, fragmentation des politiques publiques (déjà entamée). A partir de cet évènement, la Ligue de l'enseignement va progressivement sortir de sa « guerre scolaire » pour préciser sa conception de la laïcité (expression de la diversité des opinions et pluralisme des cultures).